DEPLIANT INFOS PRATIQUES CIRA LIMOUSIN
CIRA Limousin
Accueil > Informations libertaires > NON au Service national universel militaire (SNU)

Internationale des résistant/e/s à la guerre (IRG)

NON au Service national universel militaire (SNU)

OUI au Service Volontaire Européen (SVE)

L’idée d’un service national universel (SNU) remonte à la campagne des présidentielles : le candidat Macron avait essayé de ratisser large avec le projet d’une période obligatoire encadrée par l’Armée sur 9 mois, pour tous les jeunes filles et garçons.
En novembre, les généraux ont rué dans les brancards car ils n’en voulaient pas (leur chiffrage représenterait une amputation de leur budget de plusieurs milliards).
Le 29 avril, la presse marchande (JDD) titrait que le rapport d’un groupe de travail chargé de définir les contours d’un SNU a été remis au chef de l’État. Cette annonce, au milieu des vacances de printemps, marque-t-elle une volonté de discrétion ? L’arbitrage présidentiel devrait être connu fin mai.

Plusieurs associations citoyennes (liées au réseau de l’Internationale des résistant/e/s à la guerre) s’insurgent contre ce SNU : ce n’est pas le rôle d’une institution criminelle, comme l’armée, de former les jeunes à la citoyenneté.
Si l’École, saignée à blanc, aurait du mal à y parvenir, n’existerait-il pas d’autres moyens et des possibilités de formations continues ?
Comment un mois d’internat peut-il effectuer un brassage social, qui donnerait un brevet de citoyenne ou de citoyen ?

C’est pourquoi est proposé l’abandon pur et simple du SNU militaire, contre d’autres pistes plus pertinentes et plus attractives pour développer la solidarité, l’ouverture aux personnes de diverses classes sociales, ainsi que la formation à une citoyenneté responsable, respectueuse et digne de ce nom.

2011-2018 | SPIP | squelette | | Plan du site | icone suivi activite RSS 2.0